Informations

Surveillance des niveaux de dioxyde de carbone

Les enregistreurs de données Tinytag aident à maintenir la qualité de l'air et à évaluer les performances HVAC

Maintenir la qualité de l'air intérieur est essentiel dans de nombreux bâtiments tels que les bureaux, les lieux de travail, les écoles et les bâtiments publics, en vue d'assurer le bien-être de leurs occupants.

Tinytag CO2 data logger measures carbon dioxide

Les enregistreurs de dioxyde de carbone, avec les enregistreurs de température et d'humidité, peuvent jouer un rôle important dans la vérification du fonctionnement des systèmes intérieurs de chauffage, de ventilation et de climatisation : les zones mal ventilées peuvent entraîner une augmentation des taux de CO2 et une mauvaise qualité de l'air, ce qui peut nuire à la capacité de concentration et à la productivité des occupants et dans certains cas conduire à des problèmes de santé.

La surveillance de la température et de l'humidité aide à assurer des niveaux de confort appropriés, et à éviter ainsi des températures trop élevées ou trop basses dans les environnements de travail. Les deux peuvent incommoder les occupants et réduire leurs performances : une température trop élevée peut entraîner des états de fatigue et même des maux de tête, alors que des conditions trop froides peuvent causer des engourdissements désagréables et des frissons.

Niveaux de CO2 - facteurs contributifs :

L'oxygène est inspiré et le dioxyde de carbone est expiré. À l'extérieur, les taux de CO2 varient généralement de 350 à 450 ppm (mais sont supérieurs dans les zones où la circulation est très dense). Les taux intérieurs de CO2 sont donc généralement supérieurs par rapport à l'extérieur, et varient typiquement entre 400 et 1200 ppm. Les niveaux sont affectés par le nombre d'occupants dans la pièce, le niveau d'activité des occupants, le temps passé dans la pièce par les occupants et le débit de la ventilation.

Les mesures des taux de CO2 intérieurs permettent de maintenir la qualité de l'air en trouvant un équilibre entre le dioxyde de carbone produit par les humains et un « effet de dilution » résultant des systèmes de ventilation. Le taux de CO2 est utilisé pour identifier et contrôler la quantité d'air frais par personne dans une pièce. En utilisant la différence connue entre les concentrations de CO2 intérieures et extérieures, et en surveillant les concentrations intérieures de dioxyde de carbone, il est possible de déterminer les performances de ventilation.

Réglementations au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, les réglementations « HM Government Building Regulations » qui couvrent le contrôle de la ventilation stipulent qu'« il est important d'avoir une ventilation contrôlable de manière à pouvoir maintenir une qualité raisonnable de l'air intérieur et éviter le gaspillage d'énergie ». Elles poursuivent ensuite en mentionnant que l'utilisation de détecteurs de CO2 peut être un moyen d'y parvenir.

Des réglementations spécifiques existent pour les bâtiments scolaires. Le Building Bulletin 101 (BB101) sur la ventilation des bâtiments scolaires, spécifie qu'une ventilation est nécessaire pour limiter la concentration en dioxyde de carbone dans tous les espaces d'enseignement et d'apprentissage. En l'absence de polluants majeurs, le dioxyde de carbone est considéré comme l'indicateur clé des performances de ventilation pour le contrôle de la qualité de l'air intérieur. Pour un jour donné, pendant la période ininterrompue entre le début et la fin des cours, la concentration moyenne de dioxyde de carbone ne doit pas dépasser 1500 parties par million (ppm).

Les lignes directrices suggèrent d'utiliser la détection de CO2 comme moyen d'évaluer les performances de ventilation, éventuellement en l'associant avec la surveillance de la température afin d'assurer un contrôle du refroidissement de nuit et de limiter les pertes excessives de chaleur en hiver.

Lignes directrices européennes

Cette approche a été utilisée dans les écoles du Royaume-Uni et du Pays de Galles, et également en Europe où des lignes directrices plus spécifiques existent souvent pour surveiller les niveaux de dioxyde de carbone dans les bâtiments non scolaires. Ainsi, au Danemark, le dioxyde de carbone est mesuré pour vérifier si la ventilation est suffisante pour la pièce, compte tenu du nombre de personnes qui vont l'utiliser. L'inspection du travail au Danemark recommande une limite supérieure de 1000 ppm avec une valeur conseillée de 1200 ppm pour les salles de classe.

En Suède et dans de nombreux autres pays, 1000 ppm est le niveau maximum recommandé, et plusieurs entreprises suédoises recommandent un niveau maximum de 800 ppm pour des performances optimales du personnel.

Enregistreurs de CO2 Tinytag

Deux enregistreurs de CO2 Tinytag sont disponibles pour surveiller différentes zones présentant des niveaux de concentration variés. Ils permettent ainsi de respecter les lignes directrices et recommandations ci-dessus. Le TGE-0010 surveille jusqu'à 2000 ppm, et pour les zones ou applications plus spécialisées, le TGE-0011 surveille jusqu'à 5000 ppm. Les deux appareils ont une limite ppm maximale définie par l'utilisateur, et un témoin LED rouge clignotant est activé quand cette limite est dépassée.

Les enregistreurs de CO2, conjointement avec les enregistreurs de température/humidité relative, peuvent être utilisés dans de nombreuses applications pour surveiller la qualité de l'air, et exploitent les résultats de la recherche universitaire en matière de qualité de l'air et de performances des systèmes énergétiques pour un large éventail de bâtiments.

Références :

Building Bulletin 101
HM Government Building Regulations 2010, F1 Means of Ventilation

Nous contacter >

Prenez contact par email :
sales@tinytag.info

Vous pouvez aussi nous appeler au :

+44 (0) 1243 813000

Enregistreur Tinytag CO2 >

Surveillez le dioxyde de carbone avec l'enregistreur Tinytag CO2.

Afficher les enregistreurs

Enregistreur de temp/HR >

Surveillez les conditions environnementales intérieures avec un enregistreur de température et d'humidité relative Tinytag.

Afficher les enregistreurs