Articles

Des Tinytags surveillent la température/HR pour soutenir la régénération des prairies

Des enregistreurs de données Tinytag surveillent la température et l'humidité extérieures pour aider la recherche dans la restauration et la plantation de prairies au Royaume-Uni.

Dans le cadre d'un projet pour restaurer des prairies riches en espèces sur d'anciennes terres arables, de robustes enregistreurs de données Tinytag enregistrent la température et l'humidité relative du sol pour aider à comprendre les conditions de semis et de culture. Les enregistreurs fournissent des profils de données de température et d'humidité pour aider à optimiser la germination des graines.

Tinytag temperature and relative humidity data loggers for monitoring outdoor planting conditions

Les prairies riches en espèces jouent un rôle important en raison de la diversité de leur flore et de leur faune, et leur restauration fait partie de la stratégie du Royaume-Uni pour préserver sa biodiversité indigène. Le centre d'écologie et d'hydrologie (CEH) NERC travaille sur un projet visant à tester de nouvelles méthodes de restauration de ce type de prairies sur des sites où elles ont disparu à cause de l'intensification agricole. Comprendre ce qui se passe au niveau des racines sur le plan des conditions abiotiques telles que la température et l'humidité est un élément important du processus. Depuis l'été 2008, 192 enregistreurs de données Tinytag sont utilisés à cette fin dans la réserve naturelle de Pegsdon Hills, dans les collines de Chilterns.

Les cultures intensives et la gestion intensifiée des pâturages au Royaume-Uni ont entraîné la perte et la fragmentation de prairies riches en espèces de haute qualité. Un petit nombre de graminées à haut rendement, mieux adaptées aux conditions de fécondité élevée générées par l'agriculture intensive des terres arables, ont déplacé des fleurs sauvages et des plantes à fleurs herbacées (dites « plantes non graminées »), telles que l'hélianthème, l'herbe au lait et le thym sauvage.

Le centre d'écologie et d'hydrologie NERC cherche de meilleurs moyens d'établir de telles prairies riches en espèces sur des sites de restauration existants, améliorés sur le plan agricole. De tels sites doivent souvent faire face à des difficultés de régénération des graines, car de nombreuses espèces de plantes herbacées sont assez rares de nos jours et limitées à quelques sites restants moins touchés par l'intensification agricole, et ne colonisent généralement pas les sites de restauration. Les sites sont typiquement des prairies crayeuses. Un deuxième objectif du projet est d'établir des systèmes de gestion pour empêcher les broussailles à haut rendement de faire concurrence aux espèces de fleurs sauvages après leur introduction sous forme de graines ou de plantes en mottes précultivées.

Les enregistreurs de données ont été déployés trois fois cette année, au printemps, pendant l'été et à l'automne, pendant une semaine à chaque fois. Les enregistreurs ont surveillé des facteurs connus pour affecter l'établissement des plantes. Les données de température et d'humidité ont été enregistrées en surface, et également dans les 10 cm supérieurs du profil pédologique pour la température. Ces facteurs sont importants pour au moins deux raisons : pour commencer, les graines de nombreuses espèces ont des mécanismes internes pour déterminer le moment de germination en réponse aux variations des niveaux de lumière et d'humidité. Trop peu de variations indiquent que la couverture végétale est trop dense, ce qui réduit la lumière et l'humidité, ce qui à son tour empêche l'établissement de nouvelles plantes par ensemencement.

La germination des graines dans ces espèces ne se produit donc que s'il y a suffisamment de variations, indiquant des conditions favorables à l'établissement. Ensuite, le stade de jeune plant est le plus vulnérable aux extrêmes dans les facteurs abiotiques tels que l'humidité, et il est crucial que ces facteurs soient corrects pour la réintroduction réussie des espèces non graminéennes rares.

Le Dr Markus Wagner est un écologiste spécialisé dans les pâturages et coordinateur de l'équipe sur le projet. Il commente : « Les enregistreurs de données Tinytag se sont avérés fiables, robustes et faciles à utiliser. Ils nous ont fourni des schémas de température et d'humidité que nous pouvons comparer à ce que nous savons déjà sur la germination des graines dans ces conditions, ce qui nous aide à interpréter les résultats de notre étude. L'optimisation des méthodes de réintroduction nous offre une meilleure chance de maximiser l'établissement des plantes par ensemencement, ce qui est souvent difficile à obtenir en raison du manque de sites « donneurs » appropriés qui peuvent être utilisés pour la récolte de semences. »

Les données peuvent être téléchargées sur place, mais dans ce cas sont téléchargées au centre de recherche à l'aide du logiciel Tinytag Explorer.

Le projet, qui est financé par la DEFRA, va continuer à perfectionner des méthodes de restauration de prairies riches en espèces, de façon à réaliser la stratégie de biodiversité du gouvernement, mais plus important encore, pour aider à préserver une campagne riche en flore et en faune.

Le centre d'écologie et d'hydrologie (CEH) est le centre d'excellence du Royaume-Uni en recherche dans les sciences de l'environnement pour la terre et l'eau douce. Son travail englobe un large éventail de disciplines environnementales, qui vont des minuscules gênes aux systèmes terrestres globaux.

Nous contacter >

Prenez contact par email :
sales@tinytag.info

Vous pouvez aussi nous appeler au :

+44 (0) 1243 813000