Informations

Suivi environnemental dans des entrepôts pharmaceutiques

La surveillance de la température et/ou de l'humidité relative est essentielle dans les entrepôts et les installations de stockage contenant des équipements médicaux, des produits pharmaceutiques et des vaccins thermosensibles.

Le stockage de tels produits hors des plages de température spécifiées peut affecter leur qualité et leur efficacité. Dans le cas des vaccins, la chaleur peut accélérer un déclin de leur activité et le gel peut entraîner une augmentation de la réactogénicité et une perte d'efficacité.

Sans une surveillance et un enregistrement précis des températures, les professionnels de la santé pourraient ne pas avoir conscience de ces effets potentiels sur les médicaments, et bien sûr sur leurs receveurs.

Au Royaume-Uni, les entrepôts pour stocker les produits pharmaceutiques doivent respecter les réglementations MHRA (Medicines & Healthcare products Regulatory Agency) relatives au contrôle des températures. Les réglementations exigent que les « médicaments soient… toujours stockés, transportés et manipulés dans des conditions appropriées, conformément aux exigences de l'autorisation de mise sur le marché ou aux spécifications du produit. »1 Ceci peut très bien comprendre la surveillance et le contrôle du stockage ambiant et réfrigéré.

Bonnes pratiques de distribution européenne (BPD)

Les nouvelles lignes directrices concernant les Bonnes pratiques de distribution2 sont devenues applicables en septembre 2013. Les Bonnes pratiques de fabrication (BPF) et les BPD portent sur l'assurance qualité appliquée aux médicaments dans l'Espace économique européen (EEE). Ces activités sont coordonnées par l'Agence européenne des médicaments et les principes et les lignes directrices sont obligatoires dans l'EEE.

Les BPD s'assurent que le niveau de qualité déterminé par les BPF est maintenu dans l'ensemble du réseau de distribution, de manière à ce que les médicaments soient distribués sans aucune altération de leurs propriétés. Un système qualité exige, parmi d'autres normes, que « les conditions de stockage soient observées en permanence. »

Les lignes directrices stipulent qu'un équipement et des procédures appropriés doivent être en place pour vérifier l'environnement de stockage des produits médicaux, en tenant compte de facteurs tels que la température et l'humidité relative. Après un exercice initial de cartographie thermique, les équipements de surveillance doivent être placés en conséquence, en particulier dans les zones exposées aux plus grandes variations de température ou à des températures extrêmes. Même pour les locaux plus petits à température ambiante, il convient d'examiner les risques potentiels tels que les radiateurs, et de placer des contrôleurs de température en conséquence.

Des alarmes doivent être en place pour signaler tout écart par rapport aux conditions prédéfinies. Les équipements utilisés pour contrôler ou pour surveiller l'environnement de stockage des produits médicaux doivent également être étalonnés à intervalles définis.

Les BPD précisent également que les conditions de température correctes doivent être maintenues pendant le transport. Il est nécessaire de disposer d'un moyen pour démontrer et examiner les conditions auxquelles les médicaments ont été exposés, et des informations doivent être disponibles sur demande pour permettre de vérifier que les conditions de température/HR de stockage ont été maintenues.

Lignes directrices de l'OMS

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a également des lignes directrices spécifiques pour les bonnes pratiques de stockage des produits pharmaceutiques. Selon ces lignes directrices, « Lorsque l'étiquette du produit comporte des conditions spéciales de conservation (p. ex. température, humidité relative), celles-ci doivent être assurées, vérifiées, surveillées et enregistrées. » L'OMS recommande que les produits pharmaceutiques stockés à température ambiante dans des zones sèches et bien ventilées soient conservés à une température comprise entre 15 et 25 °C.

Les lignes directrices de l'OMS couvrent également le transport et recommandent d'utiliser des dispositifs pour surveiller les conditions comme la température, le cas échéant.3

L'OMS poursuit en conseillant de conserver les données enregistrées lors du suivi des températures pour analyse ultérieure, et de garder les enregistrements. Tout comme les lignes directrices BPF européennes, elles recommandent une cartographie de la température et un étalonnage régulier de l'équipement de surveillance.

Les vaccins exigent des conditions de stockage très spécifiques. En général, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) stipule que les vaccins soient stockés en respectant la plage de température recommandée par les fabricants, jusqu'au point d'administration. Cette plage va généralement de +2 à +8 °C, mais elle peut varier et être très spécifique au type de vaccin.

L'OMS stipule que « Dans tous les pays, seules l'existence de systèmes de réfrigération, la surveillance des températures et la tenue de fiches de contrôle permettront d'assurer que chaque flacon de vaccin est conservé dans des conditions appropriées. »4

Utilisation d'enregistreurs pour suivre les températures/HR des produits pharmaceutiques

Les enregistreurs de données Tinytag peuvent aider à satisfaire aux exigences des BPD européennes pour fournir une surveillance appropriée des températures et de l'humidité relative pour les produits pharmaceutiques et d'autres équipements médicaux stockés sensibles.

Les Tinytags sont précis et capables de mesurer de petites variations de température/HR, et des enregistreurs équipés de sondes externes peuvent être utilisés pour surveiller les zones difficiles d'accès ou les réfrigérateurs. Les enregistreurs peuvent être facilement déplacés ou d'autres enregistreurs peuvent être ajoutés au fil du temps pour établir des profils dans l'ensemble d'un site, ou lors de l'agrandissement des locaux ou de la zone à surveiller.

Le logiciel Tinytag Explorer présente les résultats enregistrés de façon claire et détaillée, et permet de combiner les données de différentes sessions d'enregistrement à des fins de comparaison et d'analyse. Les données sont d'abord présentées sous forme de graphiques et de tableaux, qui peuvent être facilement imprimés, copiés et collés, ou encore exportés vers d'autres packages logiciels courants.

Configuration du système

La configuration d'un système d'enregistrement de données conformément aux BPD européennes s'effectue en deux temps.

La première étape consiste à cartographier les températures de la ou des zones de stockage. Cette cartographie permet de localiser les zones à risque, qui détermineront le positionnement des points de surveillance continue des températures (étape deux). La cartographie doit tenir compte des variations saisonnières : pour la plupart des climats, cela nécessitera une étude en hiver et une en été. Ensuite, la cartographie doit inclure des emplacements susceptibles d'être exposés à des températures supérieures ou inférieures, comme les rampes de chargement, les endroits à proximité des radiateurs, des portes, des fenêtres, le côté sud d'un bâtiment (ou le côté nord dans l'hémisphère sud). La cartographie sera effectuée avant la mise en exploitation de l'installation de stockage, et tout changement significatif apporté suite à l'analyse des données de cartographie nécessitera de répéter l'exercice de cartographie.

Selon les meilleures pratiques, la durée conseillée pour l'étude de cartographie est de deux semaines, comprenant un week-end pour tenir compte des différences dans l'utilisation du bâtiment et dans la programmation du système HVAC.

Après avoir identifié les points les plus chauds et les plus froids avec la cartographie, la deuxième étape consiste à mettre en place un dispositif permanent d'enregistrement des températures aux points à risque. Le nombre de points d'enregistrement du système installé dépendra du nombre de points à risque identifiés par la cartographie thermique et de l'agencement général et de la taille des installations. À titre indicatif, les grands entrepôts peuvent nécessiter jusqu'à 100 points de surveillance.

Choix du bon enregistreur de données

La cartographie initiale de la température de l'entrepôt peut nécessiter de nombreux enregistreurs pendant une courte période. Un enregistreur de base tel que le Tinytag Transit 2 est idéal pour ce type d'application. Ces enregistreurs peuvent être laissés en place pour enregistrer dans des zones particulières puis déplacés en fonction des besoins, et les données enregistrées peuvent être utilisées pour fournir un profil global des conditions environnementales dans l'ensemble d'une installation.

Pour les installations ou zones plus petites, des enregistreurs autonomes peuvent également être utilisés pour toute ou partie de la solution de surveillance. Ils sont robustes et fiables, et grâce à l'autonomie de leurs piles, ils peuvent si nécessaire continuer à enregistrer pendant de longues périodes.

Tout bon système (et tout système satisfaisant aux contrôles BPD de l'inspection régionale de la santé) doit avoir un système d'alarme approprié (et des procédures de gestion des alarmes/excursions thermiques). Les Tinytags autonomes génèrent les alertes nécessaires si les conditions sortent de la plage prédéfinie. Les alarmes sont signalées par une LED rouge clignotante sur l'enregistreur, ou par un boîtier d'alarme sonore disponible sur certains modèles. L'enregistreur Tinytag View 2 est doté d'un afficheur numérique comprenant une icône d'alarme.

Le Système d'enregistrement de données Tinytag est bien adapté à l'étape deux de surveillance permanente des entrepôts pharmaceutiques. Il s'agit d'une solution efficace pour les locaux plus vastes avec des points de surveillance multiples, ou pour les sites nécessitant un accès central immédiat aux lectures ainsi qu'aux enregistrements au fil du temps. Les enregistreurs radio rassemblent automatiquement les données et les envoient via un récepteur utilisant des communications sans fil pour permettre leur consultation sur un PC, sur un réseau local ou à distance sur Internet.

Les enregistreurs radio peuvent être laissés en place pour enregistrer par exemple dans les zones inaccessibles ou en hauteur, sans nécessiter d'y accéder physiquement pour télécharger les données manuellement. Une option d'alimentation sur secteur est également disponible. Le nombre d'enregistreurs et leur position peuvent être facilement changés pour accommoder l'agrandissement des installations ou une nouvelle cartographie suite à d'autres changements. En termes d'exigence pour les alertes, si les conditions sortent de la plage prédéfinie, des avertissements sont signalés par le logiciel. Des alertes peuvent également être envoyées par email ou SMS, ce qui permet de prendre des mesures correctives.

L'OMS et les lignes directrices BPD européennes recommandent des contrôles d'étalonnage réguliers pour l'équipement de surveillance de la température. Gemini Data Loggers propose un service d'étalonnage pour les Tinytags avec des certificats conformes aux normes nationales. Cet étalonnage peut être acheté lors de la commande, et les enregistreurs peuvent également être renvoyés à tout moment pour un étalonnage de service, moyennant un tarif fixe.

Références

1. https://www.gov.uk/good-manufacturing-practice-and-good-distribution-practice
2. http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/regulation/document_listing/document_listing_000154.jsp&mid=WC0b01ac0580027088
3. http://apps.who.int/prequal/info_general/documents/TRS908/WHO_TRS_908-Annex9.pdf
4. http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/65384/1/WHO_GPV_98.07_fre.pdf

Nous contacter >

Prenez contact par email :
sales@tinytag.info

Vous pouvez aussi nous appeler au :

+44 (0) 1243 813000

data loggers tinytag icon Enregistreurs de données >

Surveillez la température, l'humidité relative, le CO2, la tension, le courant et les impulsions avec des enregistreurs de données Tinytag.

Afficher la gamme Tinytag